cat-right

Risseau "épervier pour la pêche"

Risseau « épervier pour la pêche ». Etymolgie latin retiaculum  qui avait le même sens.  La recherche de l’étymologie de risseau,  forme francisé d’un mot d’Agde, m’a fait découvrir le travail inestimable de Henri Louis Duhamel du Monceau intitulé Traité général des pesches et histoire des poissons qu’elles fournissent, tant pour la substance des hommes que pour plusieurs autres usages qui ont apport aux arts et au commerce. Paris 1769-1782. 4 volumes1   de 1770 environ,

Voir l’article rasal  « épervier pour la pêche » avec la description exhaustive sur 4 pages de cette forme de pêche en format PDF tiré u livre de Duhamel du Monceau..

Rezol   est une forme  de l’ancien occitan, qui m’a fait découvrir la forme française  rissole 

cf. TLF  rissole : PÊCHE. Filet à petites mailles utilisé en Méditerranée pour pêcher les sardines et les anchois. (Dict. xixe et xxes.).

Prononc.: [ʀisɔl]. Étymol. et Hist. 1803 (Boiste). Empr. au prov. risolo « filet à mailles serrées qu’on emploie à la pêche des anchois, etc. », dér. de l’a. prov. rezol « réseau de dentelle, ouvrage de fil, de soie fait par petites mailles » (xive s. ds Levy Prov.), lequel est issu du lat. retiolum « petit filet » (d’où aussi l’a. fr. surtout de l’Ouest et du Sud-Ouest reiseul, de même sens, 1299, Ordonnances des rois de France de la troisième race, éd. De Laurière, t. 1, p. 336, roiseul (1328, Lettre de Ph. de Valois ds Gdf., s.v. reseuil) qui a été supplanté par réseau*), dimin. de rete (rets*).

 

__________________________

Notes
  1. Vous pouvez le consulter et télécharger sur internet-archiv

Poster un commentaire