cat-right

Brio, brino, brigno ‘gousse d’ail’

Brio, brino, brigno s.f. « gousse d’ail ». L’Ă©tymologie est peut-ĂȘtre une racine gauloise *brinos « rejeton, tige » avec le suffixe -ia , mais jusqu’ici on ne connaĂźt aucun mot celtique qui y correspond. Le 15/7/2016 : Pierre Gastal m’en fournit plusieurs ! Voir ce qu’il Ă©crit en bas de page. .

L’Ă©volution sĂ©mantique  « rejeton »Â  > « gousse  » s’explique peut-ĂȘtre par la forme et la fonction de la gousse.  En nĂ©erlandais il y a eu une Ă©volution analogue. Une gousse d’ail  est nommĂ©e « teen » mot qui  signifie « tige fine, rejeton ». Je n’en suis pas sĂ»r, parce que le mot teen  signifie aussi « orteil » et je ne connais pas encore l’histoire de teen « gousse d’ail ».

brigno-d'ail               

Il s’agit d’un tout petit groupe d’attestations. La premiĂšre de ce groupe vient de l’Aveyron  (Vayssier) . Dans le  Gers  et et le  Tarn-et-Garonne la forme est   brio, dans la Hte-Garonne c’est brino. ( Thesoc type brinha)

L’article  brinos  du FEW comprend principalement des mots qui dĂ©signent des tiges, verges, rejetons, des brins. etc.  Mistral  fournit le mot brigno pour le Dauphinois avec le sens « plante herbacĂ©e trĂšs fine, qu’on emploie quelquefois en guise de bruyĂšre pour ramer les vers Ă  soie ».  Avec un sens trĂšs proche brinha  « sorte de roseau (pour faire des paillasses), carex; Une herbe coupante des marĂ©cages] » il a survĂ©cu Ă  Die (Han Schook).

brinha -carex

La graphie donnĂ©e par le Thesoc, brinha vient d’Alibert, mais les gens du  Gers  et du Tarn-et-Garonne prononcent  brio, et dans la Hte-Garonne c’est brino.

Pierre Gastal, spĂ©cialiste du Celtique, m’Ă©crit  qu’il y a bien des mots celtiques qui correspondent Ă  cette origine:

Il est bien vrai que *brinos, qui serait Ă  l’origine du français “brin” (celui-ci dit “peut-ĂȘtre gaulois” par le Dictionnaire Ă©tymologique Larousse) n’est citĂ© ni par G. Dottin, ni par P.-Y. Lambert, et pas davantage dans le dictionnaire gaulois de X. Delamarre.
Cependant le mot est bien présent dans les langues celtiques :
V.bret. breun (breyen dĂ©b. XVe s. ; bryenen, au sing. 1732), breton mod. brien-enn, coll., « brins (de filasse, de lin), petites tiges vĂ©gĂ©tales, bribes », corresp. au corn. brewyon et au gall. briwion.
On le trouve mĂȘme en espagnol sous la forme brizna (brin). Le sens premier de la racine indo-europĂ©enne semble ĂȘtre : fragment, miette, petit morceau dĂ©tachĂ©, brisĂ© de quelque chose de plus gros.

 

 

2 Responses to “Brio, brino, brigno ‘gousse d’ail’”

  1. Michel Chauvet dit :

    Une gousse se dit aussi une dent (espagnol diente…). Le nĂ©erlandais teen a peut-ĂȘtre Ă  voir avec tand.

  2. D’aprĂšs le site Ă©tymologique nĂ©erlandais (http://www.etymologiebank.nl/zoeken/teen) il s’agit d’homonymie. A l’origine deux racines diffĂ©rentes.

Poster un commentaire