cat-right

Goy, goï

Goy, goï adj. « boiteux ». Une visiteuse me demande:

l’étymologie concernant l’emploi du mot goye chez les locuteurs originaires du Languedoc: ma mère qui a grandi à Sète dans les années 30 et dont une partie de la famille est originaire de l’Ariège a toujours dit « avoir une patte goye » pour désigner quelqu’un qui boîte ou qui a mal à la jambe et j’aimerais savoir si cet emploi de ce mot viendrait de l’hébreu « goy »(non-juif)….

J’ai dû lui répondre:

Pour le moment il n’y a aucun étymologiste qui a trouvé l’origine du mot goy  « boiteux » attesté dans beaucoup de parlers occitans. Il est répandu des Alpes jusqu’à l’Aude  et Toulouse, toujours avec le sens « boiteux ».
L’ hébreux goi, au pluriel goim  signifie  « chrétien » et le féminin goja « serveuse chrétienne ».  Ces mots et leurs dérivés  sont  très répandus dans tout le domaine  occitan, presque toujours avec un sens péjoratif  « femme , homme de mauvaise vie ».
Il y a une seule attestation du XVe siècle en français qui se rapproche de « boiteux »  à savoir   goin  adj. « qui est empêché de se servir de ses membres. »  Mais cela ne suffit pas pour rattacher  l »occitan goi « boiteux » à goi.
Voilà tout ce que je peux vous dire.

C. Germi,  Mots de Champsaur. Hautes-Alpes, écrit  à propos de goï « boiteux » :

Malgré les quantités de mots péjoratifs relevés dans les articles GOI et GOJA , le FEW classe le verbe occitan gouiar « boîter » dans les étymologies inconnues.

Il faut y ajouter que  le mot goï  se trouve au même endroit dans le FEW. J’étais également étonné. Mais il n’est pas évident d’établir le lien sémantique entre « homme, femme  de mauvaise vie » et « boiteux ».

Poster un commentaire