cat-right

Vabor, babou

Vabor, babou « chaleur humide et Ă©touffante, temps orageux ». La forme vabor donnĂ©e par Alibert ne se retrouve dans aucun autre dictionnaire occitan. Toutes les autres sources donnent une forme avec b- initial: Cahors bobour « chaleur excessive », CĂ©vennes babou « vapeur » (M).

L’abbĂ© de Sauvages explique qu’une boubourado est une vapeur chaude et Ă©touffante qui sort d’un endroit renfermĂ© .. qui est occasionnĂ©e par un temps couvert et orageux. La boubourado ou touffo est mortelle pour les vers-Ă -soie. Français touffe1. Ci-dessous une description de l‘aoĂ»ra-roussa et de la touffo tirĂ©e du livre du mĂ©decin  Rouger F.A. Topographie statistique du canton du Vigan. Montpellier 1819 :

Etymologie: latin vapor, vaporem bien sĂ»r comme français vapeur (qui est un emprunt au latin), mais avec cette diffĂ©rence qu’une partie de l’occitan et le catalan (bubĂł) sont les seules langues romanes oĂč le mot n’a pas subi de transformations sous l’influence d’autres mots.
Dans une partie de l’occitan le b- initial a Ă©tĂ© remplacĂ© par un g-, gabou ou gabour « air Ă©touffant » (Toulouse; Montauban) et Ă  Castres une forme avec insertion d’un -m- : gamboul.

Toutes les formes  avec un -p- comme languedocien vapour, sont des emprunts au latin plus ou moins anciens.Cf. fr. vapeur.

____________________________________

 

Notes
  1. Du prov. toufo, mĂȘmes sens (v. Mistral), a. prov. estofar « Ă©touffer, suffoquer » (xves. ds Levy Prov.), empr. Ă  l’a. fr. estoffer (v. Ă©touffer). TLF s.v. touffeÂČ

Poster un commentaire