cat-right

Talos

Talos « imbĂ©cile, sot, maladroit » (Lhubac). J’ai retrouvĂ© ce mot dans le TrĂ©sor de Mistral:

VoilĂ  une Ă©volution sĂ©mantique bien languedocienne. Le sens « imbĂ©cile, sot, maladroit » est pratiquement limitĂ© Ă  notre rĂ©gion, Ă  quelques exceptions bĂ©arnaises prĂšs. On perd un peu le Nord avec toutes ces significations donnĂ©es par Mistral. MĂȘme le FEW en a laissĂ© traĂźner quelques-unes dans les volumes des Incognita.

Les Romains ont empruntĂ© le mot thallus « tige verte; peut-ĂȘtre une tige de myrthe » au grec thallos. Il est restĂ© en italien et espagnol tallo, en portugais talo « tige » et français talle « branche etc. » Nous le retrouvons dispersĂ© dans tout le domaine gallo-roman.

     
tige de myrthe    el tallo

Dans le sud du domaine de la langue d’oĂŻl et en occitan existe un dĂ©rivĂ© talos avec le sens « morceau de bois qu’on attache au cou des bĂȘtes pour les empĂȘcher de vaguer ». Ensuite on fait la mĂȘme chose avec les clefs actuellement surtout dans des hĂŽtels. Les deux sens sont attestĂ©s e.a. Ă  Castres. Je propose donc le mot talos pour français porte-clefs.


talos
et un talos usb

L’Ă©volution sĂ©mantique dans notre rĂ©gion a dĂ» ĂȘtre:

tige de bois > morceau de bois > bĂąton > bĂąton attachĂ© au cou d’un animal > dĂ©marche maladroite d’un animal avec un bĂąton au cou > personne maladroite > imbĂ©cile. 

Les autres significations donnĂ©es par Mistral s’expliquent toutes Ă  partir de ces diffĂ©rents stades. Pour CovĂšs (SĂšte) talos est un adj. avec le sens « peu soigneux; qui a tendance Ă  tout casser ce qu’il touche ».L’abbĂ© de Sauvages donne en plus le dĂ©rivĂ© taloussariĂ© s.f. « bĂȘtise, balourdise » et dans l’Aveyron la talouĂłsso est un « vieux sabot ».

Beaucoup de renseignements complĂ©mentaires pour ceux qui comprennent le gascon, dans Lo blog deu Joan, trois pages, intitulĂ©es: faus-amics: talĂČs e talĂČs, talĂČssa e talĂČssa / talossa, pal e pau

Poster un commentaire