cat-right

Romb, roumb

Romb, roumb, roun « turbot ». En grec rhombos et ensuite en latin rhombus signifie

  • 1. losange
  • 2. fuseau ou rouet d’airain dont on se servait dans les enchantements
  • 3.turbot poisson de mer. (Gaffiot).

Cette image  illustre parfaitement le dernier sens

La deuxième doit vous étonner.

C’est une image tir√©e de Andrea Alciato’s Emblematum libri I, 1556. Elle illustre la seconde d√©finition « rouet d’airain dont on se servait dans les enchantements « .¬† Explication. ¬† Si vous reliez par des lignes droites les quatre points o√Ļ l’oiseau¬† touche les anneaux, vous obtiendrez un losange.¬† L’oiseau est une bergeronnette, un symbole √©rotique par excellence. L’ensemble forme une amulette qui rend invincible face aux dards de Cupidon. (Andrea Alciato). Un sujet captivant mais qui me m√®nerait trop loin dans les d√©dales de V√©nus. Allez-y si vous voulez.

En occitan romb, roumb, roun « turbot », attest√© depuis le XIIIe s. a certainement √©t√© introduit par les Grecs. On le retrouve en italien et espagnol rombo, en catalan¬† sous la forme du diminutif r√®mol < rhombulus. En b√©arnais roume est le nom de la « barbue ». La barbue (Scophtalmus rhombus) est une esp√®ce tr√®s proche du turbot, dont elle se distingue par un corps moins losangique et moins √©pais, et par l’absence de tubercules sur la peau. A Nice on utilise un d√©riv√© roumbon, ailleurs le compos√© roumbon clavelat « turbot ». Clavelat vient de clavus « clou », ce qui doit avoir un rapport avec son aspect ou avec son environnement. D’apr√®s Panoccitan, clavelada est le nom de la « raie », un autre poisson plat.

La barbue a l’air clavel√©e. ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬† ¬†La raie aussi.

Le sens 2 rhombus du latin a laiss√© des traces dans l’ouest de l’occitan: Val d’Aran roum√°  » tourner, avoir le vertige », b√©arnais arroum√° « planer en d√©crivant des cercles », arroum√®re s.f. « d√©tour », etc.

A partir du 15e si√®cle, rhombus a √©t√© emprunt√© de nouveau par la langue nationale rhombe « losange ».

Poster un commentaire