cat-right

Retirar

Retirar, retira v.a. « donner asile » ou v.r. « se rĂ©trĂ©cir ». Parmi les nombreuses significations que le verbe tirar (probablement provenant du latin martyrium, FEW 6/1,410b) et ses dĂ©rives ont pris en occitan comme ailleurs, il y a  le sens « aller Ă , s’acheminer vers »Â  comme par exemple dans  s’en tirar « s’en aller ».

Dans notre rĂ©gion le substantif retira a pris le sens de « hospitalitĂ© pour la nuit » et le verbe retirar « donner asile » attestĂ© Ă  AlĂšs et Ă  Toulouse. Comme verbe rĂ©flĂ©chi  se retira  est  « se rĂ©trĂ©cir ». Pour d’ autres significations et les dĂ©rivĂ©s, voir Alibert.

Dans le TLF vous  trouvez la remarque suivante Ă  propos de l’Ă©tymologie de tirer:

« Mot d’origine trĂšs discutĂ©e (FEW t. 6/1, pp. 418-420). Selon Wartburg, tirer serait une rĂ©duction de l’a. fr. martirier « martyriser, torturer (en gĂ©nĂ©ral) » (XIIe s. dans T.-L.), dĂ©r. de martyre*. Le part. prĂ©s. de martirier, martirant, aurait Ă©tĂ© interprĂ©tĂ© comme composĂ© de l’ adverbe mar « malheureusement » (du lat. mala hora « Ă  la mauvaise heure ») et de tiranz, nom habituel du « bourreau » au Moyen Âge, lui-mĂȘme issu du lat. tyrannus (tyran*), une torture frĂ©quente Ă©tait en effet la dislocation des membres par Ă©tirement ou Ă©cartĂšlement. Tirer s’est substituĂ© Ă  traire* dans la plupart de ses empl. en moyen français ».

Poster un commentaire