cat-right

Potona,poutouno

Potona adj. f. « mignonne ».  Dans l’Alibert apparaissent au milieu des nombreux dĂ©rivĂ©s de pot « lĂšvre », les adjectifs  potonet (1), potoneta adj. MANIÈR « craquant, craquante » ainsi que potonta nom f. « poupĂ©e », potonton nom m. « petit poupon » loc., potontonejar v. intr. MANIÈR « pouponner ». L’idĂ©e que ces mots appartiennent Ă  la mĂȘme famille que poutou(n) est Ă  premiĂšre vue tentant. A qui d’autre donner un poton qu’Ă  une potona?

Mais dans le dictionnaire de l’abbĂ© de Sauvages sont mentionnĂ©s  poutoto (S1) et dans S2 poutouno « mignonne » et son diminutif poutounero. Mistral cite poutounto « poupĂ©e » en Rouergue, poutoutounĂ©ja « dorloter, faire sauter un enfant sur ses genoux ».

Un doute s’est installĂ© et en cherchant je trouve que le latin connaĂźt en effet un substantif pĆ­tus « petit garçon, enfant »,  une variante de pusus  (Gafiot) attestĂ© chez Virgile, qui s’excuse de l’emploi de ce mot familier! Il n’apparaĂźt pas dans d’autres textes classiques, mais seulement plus tard dans des glossaires. Putto est encore vivant dans les parlers de la plaine du Po comme dans les parlers occitans. Il y a aussi quelques attestations du lyonnais .

Titre :  Putto con vase di fiori

Le FEW a rangĂ© dans le mĂȘme article pĆ­tus, les noms provençaux de petits poissons comme le poutino « cepola » (Var), ou des « petites sardines », nom qui est passĂ© en français dans la forme potiniĂšre « maille trĂšs serrĂ©e de certains filets avec lesquels on prend de petites sardines » (LittrĂ©). Poutiniero > français potiniĂšre « filet Ă  mailles serrĂ©es » est restĂ© dans les Larousse jusqu’en 1932.

poutino cepola rubescens

Plusieurs Ă©tymologistes (Diez, Dauzat) pensent que putana « prostituĂ©e » est aussi dĂ©rivĂ©e de putus. Le FEW prĂ©fĂšre pour des raisons sĂ©mantiques et phonĂ©tiques l’Ă©tymologie putidus « pourri, gĂątĂ©, puant, fĂ©tide ».

Poster un commentaire