cat-right

Pibol, pibou

Pibol, pibou « peuplier ». Latin populus « peuplier » a abouti Ă  peuple en ancien français, concurrencĂ© par le dĂ©rivĂ© peuplier dĂšs le XIIe siĂšcle.  En italien et en roumain a eu lieu un dĂ©placement du -l- : ploppus devenu pioppo (italien), plop (roumain).

Dans le sud de la France nous trouvons la forme pibol tantĂŽt accentuĂ© pĂ­bol, tantĂŽt pibĂłl. Ronjat suppose que populus a Ă©tĂ© croisĂ© avec un celtique *bigulu pour expliquer le -i- mais ce mot n’existe dans aucune langue celtique. La forme pibol reste donc inexpliquĂ©e.

La forme féminine pibola désigne en général certaines espÚces de peupliers. Hugo Solerius (1544) écrit:

( en dauphinois pluou,  chez nous (en provençal) piboulo.

En ArdĂšche Ă  St-Apollinaire de Rias a lieu La fĂȘte du Pibou: « la tradition se perpĂ©tue avec la plantation d’un peuplier (pibou) Ă  l’occasion de l’installation de nouveaux Ă©lus. Une fĂȘte populaire oĂč toute la population est invitĂ©e!

Poster un commentaire