cat-right

pati-coufi, patin-coufin

Pati-coufi ou patin-coufin « et patati et patata ». Les deux formes se trouvent dans le Midi. L’abbĂ© de Sauvages donne aussi l’expression patin-patourlo qu’il traduit par « pati-pata ou bredi-breda , mots inventĂ©s pour exprimer la trop grande rapiditĂ© de quelqu’un Ă  s’exprimer & pour s’en moquer ».

Il s’agit d’une onomatopĂ©e comme la forme française.   Voir le TLF s.v. patati

A Marseille est attestĂ© le verbe apatia « repaĂźtre, rassasier; rendre commun, vulgariser » et Ă  Puisserguier l’adjectif apatiat « trivial ».

Dans les sites de lexilogos et ABC de la langue française, vous trouverez des discussions à ce propos.

Remarque I. Bredi-breda  fait partie d’une famille de mots  dont l’origine est brittus  « breton ». Voir le TLF s.v. bredouiller.

Remarque II. Une autre onomatopĂ©e est blabla. A PĂ©zenas est Ă©ditĂ© Le journal local des dĂ©localisĂ©s. French English magazine. avec le titre Blablablablablah….

No comment.

Poster un commentaire