cat-right

Goubio, gourbio

Goubio, gourbio s.f. »gouge, outil de fer en forme de canal servant à creuser, rogner, râcher ». Il vient du latin gulbius « gouge », mot attesté au IVe siècle seulement chez Végèce, (absent du Gaffiot) et comme gubia dans l’Etymologiae d’ Isodore de Seville au VIe siècle.

D’après le FEW goubio (S2) est surtout languedocien et il suppose une origine gauloise et un lien avec l’ancien irlandais gulban « Ã©pine ».

L’italien gorbia (voir le DEI pour beaucoup de liens avec d’autres langues!) et l’espagnol de Bogota gurbia ont la même étymologie.
Dans la région de Rodez (Aveyron) est attesté le verbe gourbia avec le sens « pratiquer des trous carrés avec la gourbio »; à Millau mal gourbiat veut dire « mal fagoté, sale, qui ne sait pas tenir une maison propre ». Panoccitan a créé le verbe gobiar « ployer ».

La disparition du -l- de gulbius reste mystérieux. Gubia est à l’origine du français gouge du catalan guvia, l’epagnol gubia, et du portugais goiva. Le mot français a été emprunté par l’anglais gouge, néerlandais guts.

Poster un commentaire