cat-right

Escandalh, escandilh

Escandalh, escandilh s.m.’peson; balance; Ă©talon de poids et mesures; jauge; sonde (maritime); mesure de capacitĂ© pour la chaux et l’huile’.
Un visiteur me pose la question suivante: « Je trouve Ă  l’instant un  qui me pose problĂšme : une quantitĂ© de chaux dite « ….un escandal de chaux? Merci! Et j’ai pu lui rĂ©pondre:
Bonjour!
Escandal se trouve dans l’Alibert Ă©crit escandalh , escandilh avec le sens « peson, …etc. ». L’origine est le latin *scandaculum du verbe scandere « monter, s’Ă©lĂ©ver; gravir ». *scandaculum n’est pas attestĂ© en latin, mais dans un texte de Genua en latin du moyen Ăąge on trouve la forme scandaglium avec le sens « sorte de mesure de capacitĂ© ». On suppose que l’Ă©volution du sens de « monter » > « mesure de capacitĂ© » est passĂ© par l’utilisation de traits Ă  l’intĂ©rieur d’un tonneau , d’un vase , etc. qui permettaient de controler les quantitĂ©s. Le mot est indigĂšne en occitan.

Le sens « balance » et plus spĂ©cialement une « balance romaine avec un seul plateau » s’est pobablement dĂ©veloppĂ© Ă  partir de la montĂ©e rapide de ce plateau pendant l’utilisation. Avec ce sens on le retrouve dans le Piemont.

En français le mĂȘme Ă©tymon a abouti Ă  Ă©chantillon , mais c’est une autre histoire que vous pouvez lire en suivant le lien

Poster un commentaire