cat-right

Escais "éclat"

Escais « éclat de bois »;  « morceau ou reste d’une marchandise, coupon, échantillon » (Alibert).

L’histoire d’ escais « éclat » est bien différente de celle descais « sobriquet ».

Il vient du mot germanique *skalja « coquille », d’oeuf, d’escargot, de noix etc. qui existe encore dans pratiquement toutes les langues germaniques: néerlandais schil « pelure », anglais shell « coquille » et dans les langues romanes en italien et en francais: écaille. Le mot germanique *skalja avait déjà développé les sens 1) « éclat de bois ou de pierre » et 2) »morceau, rognure ».

Le premier est déjà attesté en ancien occitan; escalh « petit éclat » (vers1240) , escai « éclat de bois » en occitan moderne et des dérivés comme escalhar « fendre ». Par contre le sens « morceau » (Alibert) qui est bien attesté pour les patois wallons et ceux du nord-est de la France, n’est pas attesté pour l’occitan en dehors du dictionnaire d’Alibert.

Je pense par conséquent que la « Rue des Escaïs » à Agde  (voir escais « sobriquet ») tire son nom du  sens « éclat »  ou même du sens « écaille » des poissons.

 

escais                                                                                           écailles

Poster un commentaire