cat-right

Pous

Pous « puits ». du latin puteus « puits » est conservĂ© dans toutes les langues romanes et a Ă©tĂ© empruntĂ© trĂšs tĂŽt par les langues voisines : nĂ©erlandais put, anglais pit, basque butzu, via le français en breton puns.

Pour voir les diffĂ©rentes formes du mot en occitan, consultez le Thesoc. Le domaine galloroman est divisĂ© en deux zones : dans le nord la base doit ĂȘtre un putiu avec un -u- long tandisque dans le sud, comme dans les autres langues romanes, la base est un poteus. Un rĂ©sumĂ© des diffĂ©rentes explications est donnĂ© par FouchĂ© dans la RLR 68,pp.28-42.

Le FEW propose une influence du mot franc putte dans le Nord, parce que la zone gĂ©ographique oĂč nous trouvons la forme puits, est la mĂȘme dans deux autres mots d’origine franque Ă  savoir aune et houx.

Pous restauré à Vauvenargues

Alibert donne de nombreux dĂ©rivĂ©s : posaca « puisard », posada « quantitĂ© puisĂ©e en une fois », posador « cuillĂšre Ă  long manche », posadoira « puisoir » et posa « eau de puits ».

Voir aussi l’article  posaraca

Poster un commentaire