cat-right

Canorgue, canonge

Canonge, canorgue « chanoine; d√©soeuvr√©, mendiant », canorga « chanoinie » (A), La Canourgue (Loz√®re) rep√©sente l’adjectif latin canonicus qui a √©t√© substantiv√© √† partir d’expressions comme dignitas canonica. Une prem√®re attestation provient de N√ģmes cannonegue (1175) , plus tard canorgue √† Avignon, Toulouse, Albi etc. toujours avec le sens « chanoine ». Le chanoine avait droit √† des revenus de certaines terres qu’on lui payait annuellement. J’y reviendrai.

Canonicus est un d√©riv√© de canon « r√®gle » que les Romains avaient emprunt√© au grec. Le sens r√®gle s’appliquait surtout en musique, √† savoir √† la monochorde, un instrument constitu√© d’une caisse de r√©sonance et d’une corde unique sous laquelle coulisse un chevalet.

Le monocorde en tant qu’instrument exp√©rimental est rest√© c√©l√®bre depuis que Pythagore a fait la d√©monstration que la hauteur du son est inversement proportionnelle √† la longueur de la corde. Pythagore remarque qu’en pla√ßant le chevalet au milieu de la corde tendue donc en divisant celle-ci en deux, la corde en question donne alors l’octave sup√©rieure du son initial ; de la m√™me fa√ßon, ‘en pla√ßant le chevalet au tiers de la corde donc, en divisant celle-ci en trois , la corde en question donne alors le redoublement de la quinte sup√©rieure du son initial ; etc….¬† cela devient de la math√©matique…. Nos notes, do, re, mi etc.proviennent de cette trouvaille de Pythagore et c’est pourquoi la musique chinoise par exemple qui ne conna√ģt pas cette division des sons, est tellement √©trange pour nous.

Revenons √† nos moutons. Le mot canon a pris diff√©rents sens suivant le domaine auquel il s’applique. Pour les jurisconsultes le canon signifiait « relatif √† l’imp√īt annuel ». Le canorgue est un eccl√©siastique qui a droit √† l’imp√īt annuel. Il n’avait donc pas beaucoup de travail, de l√† le sens « d√©soeuvr√© ». Il y a beaucoup de toponymes Canonge, Canourgue, etc. Voir par exemple sur la carte Cassini ( cf. s.v. Toponymie.), Voici un extrait de la r√©gion Manduel/Rodilhan avec¬† Canonge¬† au nord de Rodilhan.

Carte Cassini

Le peuple confond tous ces noms des eccl√©siastiques : capelan, cur√©, pasteur, moine, abb√©, chanoine etc. Je pense qu’un moine mendiant a partir d’une certaine √©poque a √©t√© confondu avec un chanoine. Voir aussi les 3 articles canon dans le TLF

         
un canorgue                                            La Canourgue

One Response to “Canorgue, canonge”

  1. Robert Geuljans dit :

    Un visiteur me confirme le sens « mendiant »: mon beau-p√®re qui √©tait du sud Aveyron utilisait le mot « canourgues » pour d√©signer les Gitans ou Romanichels. Sans doute dans le sens de »fain√©ants », sens qui, si j’ai bien compris, est d√©riv√© de « chanoine ».
    Terme que j’ai entendu avec le sens « gitan√© par d’autres personnes √† Saint Affrique (Aveyron).
    Je ne sais pas si ce sens est courant.
    Bien à vous et bon courage.

Poster un commentaire