cat-right

Bes

Bes, beç « bouleau » est d’origine celtique *betw- « bouleau ». Il a été conseré sous différentes formes en galloroman. La forme occitane et franco-provençale repose sur la forme *bettiu. La première attestation vient des archives départementales de la Creuse: elle est tiré du cartulaire de Bonlieu.

bes

Plusieurs dérivés sont formés à partir de *bettiu : vesou (Gard), bessou (limousin, M), bessoillado « lieu planté de jeunes bouleaux ».

Une dérivation de la racine celtique *betw- > *betullu est à l’origine des formes bedout, bedouk attestés en gascon, espagnol abedul et un *bettullu ou bettulla des formes avec maintien du -t- comme Barcelonnette betoul (s.m.) et ancien occitan bethoule (s.f.), italien betulla. La forme feminine s’explique comme un pluriel à l’origine de *bettullu « bouleau » > bettulla « bouleaux, ou plantation de bouleaux » qui a été utilisé comme un singulier. Il y a une grande quantité de toponymes surtout dans l’ouest. Pour les formes occitanes modernes, voir Thesoc.

Poster un commentaire